0
Handisport

Les Jeux Paralympiques

By 29 janvier 2020 No Comments

Au même titre que les JO, les jeux paralympiques ont lieu tous les 4 ans. Créé en 1960, les Jeux constituent le plus grand événement sportif mondial pour les athlètes en situation de handicap. Venant des quatre coins du monde, les participants s’affrontent autour d’épreuves handisports. De part leurs prouesses, ils deviennent une source d’inspiration pour tous le monde.

A travers cet évènement, le Comité international paralympique met en avant un objectif : Donner l’occasion aux athlètes ayant un handicap physique de se dépasser et de réaliser des performances sportives comparables à celles des athlètes olympiques.

Les Disciplines Paralympiques

Actuellement, il existe 22 disciplines pouvant être pratiquées en compétition lors des Jeux Paralympiques. Retour en image sur les plus connues d’entre elles.

L'athlétisme

Véritable référence des Jeux Paralympiques et considérée comme l’une des plus anciennes disciplines présente lors de cet événement, l’athlétisme est extrêmement  populaire en raison de son grand nombre de compétitions et de catégories. Ouverte aux athlètes ayant des handicaps différents, elle comprend le marathon, la course sur piste et  la course en extérieur.

Comment jouer ?

En fonction de leur catégorie de handicap, les athlètes peuvent disputer leurs épreuves en fauteuil roulant, avec une/des prothèse(s), à partir d’une chaise de lancer. Selon le degré de handicap, les athlètes déficients visuels peuvent être accompagnés d’un guide pour les courses ou être guidés par un entraîneur pour les lancers et les sauts. 

Le basket fauteuil

Étant la discipline Paralympique la plus pratiquée au monde, le basket fauteuil fut à l’origine une activité de rééducation dédiée aux soldats blessés au lendemain de la seconde guerre mondiale. Elle a servi de précurseur au développement du paralympisme dans le monde.

Comment jouer ?

Lors d’un match, les contacts et les chocs sont nombreux. Comme pour le basket valide, les règles sont en partie identiques. Toutefois, certaines différences se font ressentir notamment avec les reprises de dribble, pour lesquelles les joueurs doivent passer ou faire rebondir le ballon par terre toutes les deux poussées de roues afin d’éviter d’être sanctionné pour « marché ». De plus le fauteuil roulant fait partie intégrante des joueurs et du jeu. Il est conçu en tenant compte des mensurations, du type de handicap et du rôle du joueur sur le terrain. Le cadre lui est rigide à 3 ou 4 roues avec une hauteur d’assise et de cale-pieds réglementée et une roue arrière anti-bascule.

La boccia

Sport de précision et d’adresse pratiqué en fauteuil roulant, la boccia reste très proche de la pétanque. Cette discipline peut être pratiquée en individuel, en double ou par équipe de trois, par des sportifs dont le handicap atteint sévèrement les fonctions motrices. 

Comment jouer ?

Ce sport mixte se joue en salle, sur un terrain de 12,5m par 6m. Chaque joueur dispose de six balles au début de chaque manche. Les matchs en individuel ou double se disputent en quatre manches. Les matchs par équipe, eux, se disputent en six manches. L’objectif étant de lancer ou de faire rouler ses balles de couleur le plus près possible d’une balle blanche, appelée “Jack”. En fonction de la catégorie de handicap, les joueurs peuvent disposer d’assistance comme une stabilisation du fauteuil.

 

Le cécifoot

Le cécifoot, aussi appelé foot à 5, est joué par des athlètes malvoyants, avec un ballon qui émet un son en roulant. Aux Jeux Paralympiques, cette discipline est exclusivement dédiée aux hommes.

Comment jouer ?

Chaque équipe est formée de cinq joueurs, quatre joueurs de champ et un gardien. Les matchs se déroulent en deux mi-temps de 25 minutes sur un terrain de mêmes dimensions que ceux de handball (40x20m). Sur les lignes des deux côtés du terrain, des barrières sont alignées pour éviter la sortie du ballon et assurer la continuité du jeu. Les joueurs de champ sont classés en catégorie B1 (acuité visuelle nulle ou très faible et/ou pas de perception de la lumière). Afin d’égaliser les situations de handicap entre tous les joueurs sur le terrain, ces derniers doivent porter un masque occultant. Contrairement aux autres joueurs, le gardien, peut lui être valide. Cette différence lui donne  un un rôle essentiel car il participe à l’orientation de ses joueurs en zone défensive. En phase offensive, les joueurs sont assistés par un guide placé derrière les buts adverses.  

 

Le para escrime

Le para escrime est une discipline mixte qui se pratique en fauteuil roulant maintenu solidement dans un appareil de fixation spécifique. Comme dans sa version valide, le para escrime se pratique au fleuret, à l’épée et au sabre. La position des tireurs se fait en tenant compte du fait qu’ils soient gauchers ou droitiers. La distance les séparant est calculée sur l’envergure la plus faible des deux tireurs.

Comment jouer ?

Le règlement du para escrime est similaire à celui de l’escrime. Il se distingue cependant de ce dernier par le fait que les duellistes s’affrontent uniquement avec la moitié supérieure de leurs corps. Au fleuret, la zone de touche est limitée au tronc. Au sabre, la zone de touche est étendue à tout le corps de l’adversaire au-dessus de la taille. A l’épée, la zone de touche concerne tout le corps de l’adversaire au-dessus de la taille. 

source : Paris2024.org

Leave a Reply